Hire Slow, Fire Fast

Le défi

Le succès ou l’échec d’une startup dépendent d’un grand nombre de facteurs, mais le plus déterminant d’entre eux est certainement l’équipe. Quel que soit le niveau de maturité de l’entreprise, le recrutement est l’une des activités les plus critiques et les erreurs peuvent coûter cher. 

 

Mais comment constituer une équipe de A-players lorsque l’exécution quotidienne mobilise la majeur partie de votre temps ?

La bonne pratique de Mohamed

Mohamed a reçu beaucoup de conseils lorsqu’il a lancé Storefront, mais s’il devait en retenir un seul ce serait le fameux mantra “Hire slow, fire fast”.

 

Lorsqu’il doit recruter une personne clé dans l’organisation, Mohamed ne s’impose aucune deadline pour prendre une décision. Il part du principe que la réponse par défaut est de refuser le candidat, et de valider une candidature uniquement s’il a la certitude que celle-ci va être un réel “game changer” pour l’entreprise. 

 

Il effectue systématiquement des background checks en appelant au moins deux anciens managers ou collègues du candidat.

Son process de recrutement est composé de minimum trois entretiens lors desquels il évalue les capacités techniques du candidat, le fit personnel et culturel, et sa motivation.

 

S’il se trouve face à un candidat qui s’est vu offrir d’autres propositions et attend une réponse rapide, Mohamed n’a pas de mal à le laisser partir s’il n’a pas la certitude qu’il s’agit de la bonne personne. Pour prendre la décision finale, Mohamed se pose la question : “Est-ce que je me couperais la main pour recruter cette personne?”

 

S’il prend tout son temps pour recruter, Mohamed n’hésite pas à agir très rapidement lorsqu’il est convaincu qu’un collaborateur n’a plus sa place dans l’entreprise. Le “Fire fast” est tout aussi important que le “Hire slow” car un élément désengagé peut avoir une influence très néfaste sur le collectif.

L'apprentissage

Bien que le recrutement en startup soit souvent dépriorisé au profit de l’exécution quotidienne, il s’agit d’une activité stratégique qui nécessite un réel investissement. 

Pour constituer une équipe de A-players, il faut recruter de façon minutieuse et ne pas hésiter à se séparer des éléments qui ne fit pas dans l’organisation. 

 

Avoir un processus de recrutement en plusieurs rounds et faire systématiquement des background checks, permet d’éviter une erreur.