Faciliter l’onboarding de nouveaux collaborateurs par le mentoring

Le défi

L'onboarding est une étape cruciale pour engager ses collaborateurs dans la durée. En effet, 20% du turn-over survient dans les 45 premiers jours.

Mais l’intégration de nouveaux collaborateurs est également une activité très chronophage et le manager n’est pas forcément la personne la mieux placée pour s’en occuper.

La bonne pratique de Pascale

À l’arrivée de chaque nouveau collaborateur, Pascale forme un binôme composé du nouvel arrivant et d’une personne déjà en poste qui va devenir son “buddy”. Le rôle du buddy est de répondre aux questions que la jeune recrue pourrait se poser et le guider à travers ses premiers pas dans l’entreprise. 

 

Pour faciliter cette mission, Pascale propose aux buddies une feuille de route listant tous les éléments que le nouveau collaborateur devra maîtriser pour être totalement intégré dans l’équipe. Cette roadmap se termine par un bilan de fin d’onboarding pour faire le point et s’assurer que le nouvel arrivant dispose de toutes les ressources nécessaires.

C’est également l’occasion de demander un NPS (Net Promoter Score) qui permet à Pascale d’évaluer la qualité de ce process.

 

Les binômes sont formés pour une durée d’un mois, mais dans la plupart des cas Pascale a pu constater que la relation créée entre le buddy et le nouvel arrivant perdure passée cette période.

L'apprentissage

La formation de binômes à l’arrivée d’un collaborateur peut installer une forme de mentoring entre collègues et faciliter l’intégration des nouveaux arrivants. Cette pratique permet par la même occasion au manager d’économiser son temps en déléguant une partie l’onboarding à des membres de son équipe.